adidas-stan-smith-og-couple-6

L’histoire de la Adidas Stan Smith

ADIDAS – STAN SMITH

Année de sortie : 1964

Au début des années 1960, Adidas souhaite créer une paire de chaussures pour les joueurs de tennis. C’est Robert Haillet, directeur commercial chez Adidas mais aussi joueur professionnel de tennis, qui s’occupe de la conception. La paire est relativement basique, avec des trois lignes d’aération sur chaque coté formant les trois bandes adidas et un talon renforcé sur lequel est écrit “Adidas”. La paire est blanche avec le renforcement au talon vert. La paire était en cuir ce qui faisait la différence avec d’autres paires qui étaient en toile. En 1963, la production des “Adidas Robert Haillet” débute. Les paires sont made in France puisque la fabrication se fait à Landersheim, en Alsace.

msojlvmlbdyd0jwb77la

Adidas Robert Haillet

En 1973, Adidas signe un contrat avec Stanley “Stan” Roger Smith (alors numéro 1 mondial). Stanley se met donc à jouer en Adidas Robert Haillet. Il enchaine les titres et en 1978, la marque au trois bandes décide de renommer sa chaussure en Adidas Stan Smith. Adidas décide donc de créer de nombreux modèles dérivés de cette paire en modifiant par exemple les couleurs ou en créant un modèle à scratch. La paire rentre officiellement dans l’histoire avec un record figurant dans le Guiness Book de 22 millions de paires vendues.

stanley-smith

Stan Smith jouant au tennis avec sa paire de Stan Smith

Dans les années 80, la Stan Smith devient pour la première fois un accessoire de mode popularisé aux Etats Unis par RUN DMC ( cf article sur la Superstar), mais aussi en France, dans les années 90, comme par exemple IAM qui, au début de son tube “Je danse le mia” , met en avant la Stan dans la phrase “[…] Et les mecs rentraient, Stan Smith au pied“, ou encore dans le film “La Haine” où Vincent Cassel, alias Vince, porte des Stan Smith.

Adidas-Stan-Smith59

Vincent Cassel dans “La Haine”

Alors qu’en 2011, Adidas annonçait l’arrêt de production des Stan Smith, son retour en 2014 a été remarqué, car, outre les paires basiques blanche et verte, d’autres coloris sont sortis et des collobarations avec Pharell Williams, Raf Simon ou avec des magasins comme Colette ont vu le jour, ce qui a fait de cette paire “basique” une paire déclinée en centaines de modèles différents pour que tout le monde possède la Stan qu’il aime.

 IMG_2000

Ma paire de Stan Smith, signé par Stan Smith à l’occasion de sa venue à Paris le 30 mai dernier