ToujoursPuriste

40 ans toujours puriste

Comme dans toutes les cultures, que ce soit dans le sport, la musique, les séries, le cinéma, etc.. dès qu’un public un peu large commence à être touché, un phénomène malheureusement inévitable se produit : des sales puristes sortent de terre pour vous raconter le jour où, dans le cas qui nous intéresse aujourd’hui, ils ont attendu toute la nuit devant un magasin pour une paire qui est finalement sortie en GR une semaine plus tard. Voici donc 10 façons de reconnaitre un sale puriste :

1) Le sale puriste considère tous les gens nés après lui comme des sneakerix, il ne comprend pas pourquoi tu n’as pas camp-out en 1985 pour la première release de Jordan 1 alors que tu n’étais pas encore né.

2) Le sale puriste considère que seules les paires de Jordan 1 à 11 sont des sneakers le reste, « c’est de la babiole » une phrase bien trop souvent reprise par notre ami le sneakerix.

3) Le sale puriste s’est d’ailleurs un jour surpris à trouver « sympa » une paire d’Air Max 2015, depuis il s’est organisé un voyage à Chicago pour se purger, s’exorciser même.

4) Le sale puriste frappe ses enfants à chaque fois que Jordan réédite un colorway OG, parce qu’il se dit qu’il ne sera plus le seul à le posséder mais il l’achètera quand même en 1 ou 2 exemplaires, pour le stocker et le ressortir à la prochaine release 3ans plus tard. Il dira alors « Moi j’ai dépensé 300€ dans des paires que j’ai pas porté ».

5) Le sale puriste aime poster sur le SADP une paire qui sort le lendemain pour montrer que lui possède l’ancien modèle et pas toi. On notera les efforts de toute la communauté pour l’ignorer, il faudra cependant compter sur la présence d’un sneakerix dans le lot pour faire remonter la photo en commentant « Comment t’as fait pour qu’elle reste dans cet état ? ».

6) Le sale puriste va tous les jours sur le SADP pour faire la morale à des gens qui s’en foutent de son avis, il doit très certainement avoir quelque part dans son PC écrit un paragraphe sur les « shape OG » ou le très célèbre discours sur le « Jumpman sur le talon » qu’il ressort tous les jours.

7) Le sale puriste achète ses paires sur internet mais fait régulièrement des remarques comme « Vous les jeunes ne connaissez pas les vieux camp-out »… Alors on attend pas Patrick ?

8) Le sale puriste a une micro mort cérébrale dès qu’il entend les mots « Yeezy » ou encore « collaboration » il fera alors semblant de ne pas entendre et parlera d’autres designers.

9) Le sale puriste appelle la TN « Air Max Plus » et personne ne sait pourquoi il refuse de l’appeler autrement, on a d’ailleurs plus de nouvelles de ceux qui avaient une fois utilisé le mot « Requin » pendant une virée à Foot Locker.

10) Le sale puriste tient d’ailleurs une ligne de conduite qui lui interdit de mettre les pieds dans un autre shop que Foot Locker.

Bonus : Le sale puriste va sur les vidéos de @SneakVinceeh pour lâcher son « petit commentaire » à la manière des gens qui vont sur les clips de JuL pour l’insulter. Simple rappel, on parle d’un trentenaire qui a certainement des enfants.

Cette chronique peut paraitre très cynique mais c’est un constat qui prouve bien que comme je l’ai expliqué dans l’introduction, la sneaker est une culture à part entière.

Inspiration : Les sales puristes les mormons du rap.