miniasneakernessparis2016

L’Adidas NMD : le rookie de l’année

Retour sur la NMD, cette paire qui ne laisse personne indifférent depuis maintenant plusieurs mois.
Inspirée par plusieurs modèles dont la Micropacer de 1984, la Rising Star de 1985 et la Boston Super de 1986, l’Adidas NMD possède une conception en primeknit très légère avec un amorti « boost », la dernière trouvaille d’Adidas en matière de semelle, véritable innovation et le premier argument de vente de cette paire. La NMD a connu un succès immédiat et il ne lui aura fallu que quelques mois pour s’imposer comme une référence dans le milieu. Nous nous souvenons tous du raz de marée provoqué par la Roshe-Run qui s’est retrouvée à tous les pieds du grand public en 2012, ou encore la très célèbre Nike Air Max plus « TN » véritable « vache à lait » du début des années 2000, et à l’image de ces deux exemples cette année la NMD est en train de tout rafler sur son passage, et Adidas récite parfaitement sa partition jusqu’à maintenant, créant le besoin des acheteurs en fournissant peu de paires aux boutiques pour créer une véritable demande. Et ça marche.
Si on observe le marché sneaker depuis janvier dernier, une annonce de Jordan 3 True Blue a eu moins d’impact que les mots « drop de NMD ». Adidas a repris ses droits avec cette paire, à un prix accessible donc moins cher que certaines concurrentes et avec la dernière technologie running. Mais comment expliquer le succès alors que la paire est loin d’être la plus belle du marché ? Tout s’appuie sur le même principe que la Yeezy : la paire sort en très peu d’exemplaires, ce qui force les consommateurs à se lever tôt. Et si vous la ratez ? Il y aura un autre drop dans quelques semaines et cette fois vous l’aurez… Aussi, la pub est directement faite par les acheteurs qui posteront la paire sur leurs réseaux sociaux. Tandis qu’à titre de comparaison, la Roshe Run était-elle disponible chez absolument tous les revendeurs dans des quantités astronomiques : il n’y avait que très peu de « rareté », elle a pourtant tout raflé sur son passage pendant près de 2 ans. Un mouvement est cependant venu entacher la réputation de cette paire, celui de « l’achat revente » qui a réellement commencé le 17 mars dernier. Toutes les paires se sont retrouvées en rupture de stock pour être remises en vente dans les minutes qui suivirent à des prix fous sur des sites comme Ebay ou encore Klekt.
La NMD s’est imposée comme une référence sans vraiment être la meilleure paire de ces dernières années auprès du grand public comme des sneaker-head présents dans le jeu depuis longtemps. Alors simple effet de mode ou nouveau classique ? Seul l’avenir nous le dira mais on imagine qu’Adidas va continuer de jouer avec les sentiments des consommateurs pendant encore un moment. Le futur nous dira si une paire arrivera à concurrencer cette running, qui ne plait pas à tout le monde certes mais tout de même au plus grand nombre.